Retrouvez directement ici toute la programmation du Plancher et toutes les actus d'Innacor

Les Taons de Langoëlan

Vendredi 26 juin 2020 – 19h
Langonnet
Gratuit

Le spectacle se déroulera dans la salle des fêtes ou sur la place plantée (en attente d’une réponse de la préfecture).

L’espace d’accueil du public sera aménagé pour permettre le respect des mesures sanitaires.

Le Renard Nar se perd dans les cafés de Pont-Aven. Il entend une drôle d’histoire : il y a un trésor caché dans l’étang de Langoëlan (on est toujours prêt à croire l’histoire qui nous intéresse). Il se dit :  « Tiens, tiens, tiens, je vais me refaire ! », car le Renard Nar est pauvre mais fier. « Si je m’associe avec l’âne Tzig, la réussite est assurée. » Ils s’en vont tout deux avec leur voiturette en longeant la côte. Au bout d’un moment, ils vendent leur voiturette sans permis car ils sont sans argent.

Ils finissent par arriver à Lorient, Quai des Indes, Quai des amants. Forcément, ils trouvent la Méduse médusée Lulu Merlu. Le Renard Nar et l’Ane Lit chantent avec elle, puis le Renard Nar aperçoit deux poules qui picorent. La Poule Awen et la Poule Fetan, appelée aussi Poule Dreuzig. Ils emmènent les poules sur la route de Langoëlan, toujours en chantant. La Méduse reste surveiller les quais, un trésor est en jeu.

Arrivés à Langoëlan, l’étang est gardé par trois taons : le Taon passé, le Taon présent et le Taon futur. Laisseront-ils le trésor s’échapper ?

Dans cette nouvelle création, 30 ans après « L’émir de Langoëlan », ce sont ici cinq chanteur.se.s et un musicien multi-instrumentiste qui sont réuni.e.s sur scène par Gigi Bourdin (auteur/chanteur des Ours du Scorff) pour une joyeuse sarabande masquée, prenant aussi son inspiration dans le théâtre Nô, théâtre lyrique traditionnel japonais.

Mais derrière son apparente légèreté, l’écriture poétique de Gigi Bourdin est toujours nourrie d’une réflexion puissante sur la société contemporaine. Ici, il est question des cheminements du destin qui amènent parfois au déclassement social, et comment le dessaisissement permet de trouver une solution, certes illusoire, mais palpable, nécessaire à la vie humaine en société.

Roland Brou : le Renard Nar – Gigi Bourdin : L’Âne Tzig, texte – Caroline Boyer : La Méduse – Constance Eve : La Poule Dreuzig – Cécile Six : La Poule Awen – Gabriel Faure : le violoniste – Eloïse Gohel : masques
Sur une musique de Jacky Molard.