LE PROJET

En 1998, l’ancien hôtel-bar-restaurant du village de Langonnet (Morbihan) est investi « pour y développer une alternative culturelle à la campagne » et devient La Grande Boutique en tant que lieu et siège de l’association éponyme.

L’idée initiale est d’ouvrir un centre de création et d’accueillir des projets en résidence touchant au spectacle vivant. Les musiques populaires de Bretagne et du monde ainsi que le jazz et les musiques improvisées y tiennent une place prépondérante. Par goût pour la transdisciplinarité, la danse, l’art contemporain, le théâtre… ont aussi trouvé leur place.

S’est ensuite ajouté l’accueil de stages, de master classes et autres actions culturelles ainsi que l’organisation d’une saison culturelle itinérante sur le Centre-Bretagne : « Le Plancher, scène du kreiz Breizh ». Enfin, d’autres projets (expositions, projections…) sont menés au sein de La Grande Boutique, faisant de ce lieu atypique, un lieu de vie et de rencontres.

L’attribution en 2021 de l’appellation Scène Conventionnée d’intérêt national « art en territoire » par le ministère de la Culture marque un tournant qui salue l’action culturelle de l’association sur le territoire rural du Centre-Ouest-Bretagne et la positionne dans le réseau national des Scènes Conventionnées (seulement cinq en Bretagne).

Le projet de La Grande Boutique se décline sur les trois axes de travail historiques de l’association :

  • Le soutien à la création auprès d’équipes artistiques professionnelles d’ici et d’ailleurs, émergentes ou bien repérées, principalement dans le champ de ces musiques dites populaires de Bretagne et du monde.
  • La diffusion de spectacles en itinérance en Centre-Ouest-Bretagne au travers de la saison du Plancher, scène du kreiz breizh : une programmation co-construite avec nos partenaires locaux soit chaque année une vingtaine de spectacles qui se conclut par le festival Le Plancher du Monde.
  • Le déploiement d’actions d’Education Artistique et Culturelle en partenariat avec des établissements scolaires et les écoles de musiques, et plus largement des actions de médiation culturelle en direction de toutes et tous, notamment les personnes en situation d’exclusion sociale.

Les évolutions attendues entre 2022 et 2025 reposent sur la prise en compte des grands enjeux qui traversent notre société, déclinés dans les politiques culturelles de l’État et des collectivités : le développement durable, les Droits Culturels, l’accès à l’Éducation Artistique et Culturelle dès le plus jeune âge, et l’égalité professionnelle Homme/Femme.