les endimanchés #3

dimanche 19 décembre • 15:00 La Grande Boutique • Langonnet La Saison

Installation d’art comtemporain
& performance en libre accès

Temps fort de la saison pluridisciplinaire, Les Endimanchés sont un carrefour entre plasticien.ne.s, musicien.ne.s, danseur.se.s… 3 dimanches après-midi articulés en 2 temps : des performances dans une installation d’art contemporain à 15h, puis, en 2ème partie d’après-midi, des propositions diverses : concerts, jams sessions, spectacles jeune public.

Cette année, La Grande Boutique et La Fourmi-e (diffusion et recherche dans le domaine de l’art contemporain en Centre Bretagne) s’associent pour inviter 2 artistes plasticiennes à croiser leurs univers : Anne Da Silva et Claire-Rose Barbier.

 

Troubler la peau

Une installation, une conversation entre deux manières singulières, celles d’Anne Da Silva et de Claire Barbier, sculptrices. Deux territoires qui se font échos en de nombreux lieux, et se rejoignent autour de la sémantique de la « peau ». Qu’est-ce que la peau ? Le sentant et le senti, leur réversibilité, un écran qui nous guide vers les profondeurs, surface d’un dedans, protection et fragilité. Elle ouvre des espaces de suggestions que nous questionnons avec notre dialecte de faiseuses de formes.
Invoquer le derme par ses recouvrements, l’écaille, le cuir, le poil, la plume. Porteurs de signifiants, de récits symboliques et de mythologies. Converser avec le monde vivant, en transgressant les genres et les règnes.
Nous sommes toutes deux partisanes de la lenteur du geste, celui qui tisse un temps ouvrier et patient. Notre vocabulaire est celui des formes, notre langue la sculpture.
« Troubler la peau » investira l’espace d’exposition de La Grande Boutique en invitant le regardeur à un dialogue entre nos deux pratiques. En échos.

« Derrière la montagne, il y a une réserve de visibles »
Merleau-Ponty

En partenariat avec La Fourmi-e, avec le soutien de la FRAC Bretagne.


15h > Performance

 Gratuit

Élisabeth Troestler écrit des récits où elle rend visible le merveilleux du quotidien sans en ignorer les paradoxes. Grâce à un travail de recherches et de résidences immersives, de médiations et de rencontres, elle arrive à parler de sujets de société avec légitimité, entre intimité et résilience. Elle cherche aussi à donner la parole à des héros peu représentés : les enfants placés, les enfants voyageurs. La recherche et l’écriture alliées à l’accessibilité sont les ancrages de sa pratique. Elle nous contera ici «Ventre d’ours» (série de contes inuits, à partir de 6 ans).

16h30 > Sopryton ? Complètement barano !

RéservezTarif unique 5 €

Assis sur un nuage, allongés sur une serviette ou foulant le macadam, deux saxophonistes jouent de la différence sonore de leurs instruments pour délivrer une musique unique aux multiples accents et dessiner des tableaux sonores variés. Le sol devient écran et terrain de jeu pour les deux musiciens qui s’interpellent et se découvrent. Le rond taquine le carré, le soprano barytonise, le baryton sopranise et un monde de complicités sonores et visuelles s’installe en bi-frontalité. Ce livre musical ouvert aux pieds des enfants et des plus grands nous emporte dans un univers poétique, drôle et surprenant, un imaginaire, notre imaginaire…

Ronan Le Gouriérec compositions, saxophones – Gweltaz Hervé compositions, saxophones – Sébastien Bouclé scénographie, vidéo, lumière – Manu Le Duigou création sonore – Philippe Chasseloup dramaturgie, mise en scène, illustrations – Alice Duchesne chorégraphies, travail corporel, mise en soupleté et en agilesse des musiciens

Producteur : Collectif À L’Envers
Coproducteurs : La Grande Boutique, centre de création des musiques populaires de Bretagne intérieure (56), Le Verger de la création (72).
Cette création est soutenue par le Département de la Loire-Atlantique,  le Centre national de la musique et la Spedidam. Elle a également bénéficié de Traverses, dispositif départemental de soutien à la création musicale animé par Musique et Danse en Loire-Atlantique.

www.collectifalenvers.org