Les Endimanchés #1

dimanche 5 décembre • 15:00 La Grande Boutique • Langonnet La Saison

Installation d’art comtemporain
& performance en libre accès

Temps fort de la saison pluridisciplinaire, Les Endimanchés sont un carrefour entre plasticien.ne.s, musicien.ne.s, danseur.se.s… 3 dimanches après-midi articulés en 2 temps : des performances dans une installation d’art contemporain à 15h, puis, en 2ème partie d’après-midi, des propositions diverses : concerts, jams sessions, spectacles jeune public.

Cette année, La Grande Boutique et La Fourmi-e (diffusion et recherche dans le domaine de l’art contemporain en Centre Bretagne) s’associent pour inviter 2 artistes plasticiennes à croiser leurs univers : Anne Da Silva et Claire-Rose Barbier.

Troubler la peau

Une installation, une conversation entre deux manières singulières, celles d’Anne Da Silva et de Claire Barbier, sculptrices. Deux territoires qui se font échos en de nombreux lieux, et se rejoignent autour de la sémantique de la « peau ». Qu’est-ce que la peau ? Le sentant et le senti, leur réversibilité, un écran qui nous guide vers les profondeurs, surface d’un dedans, protection et fragilité. Elle ouvre des espaces de suggestions que nous questionnons avec notre dialecte de faiseuses de formes.
Invoquer le derme par ses recouvrements, l’écaille, le cuir, le poil, la plume. Porteurs de signifiants, de récits symboliques et de mythologies. Converser avec le monde vivant, en transgressant les genres et les règnes.
Nous sommes toutes deux partisanes de la lenteur du geste, celui qui tisse un temps ouvrier et patient. Notre vocabulaire est celui des formes, notre langue la sculpture.
« Troubler la peau » investira l’espace d’exposition de La Grande Boutique en invitant le regardeur à un dialogue entre nos deux pratiques. En échos.

« Derrière la montagne, il y a une réserve de visibles »
Merleau-Ponty

En partenariat avec La Fourmi-e


15h > Performance

 Gratuit

de Ola Maciejewska dans l’installation Troubler la peau
Née en Pologne et installée récemment en Centre Bretagne, Ola Maciejewska est une exploratrice du mouvement et du son. Son corps tout entier est une matière qui, ici, viendra troubler la peau de cette installation. 

16h30 > Ann O’aro

RéservezTarif plein 8 € // Tarif réduit 5 €

Deux ans après son magistral premier disque, la chanteuse réunionnaise Ann O’aro revient avec un deuxième album,  Longoz,  plus serein et lumineux. Avec un simple trombone et des percussions, elle y déroule sa poésie créole, qui évoque l’alcoolisme, la décolonisation, les dangers du militantisme… Une œuvre du cœur, de l’esprit et du corps.
« Ann O’aro aime tout ce qui touche au mouvement du corps, des rythmes et de la voix : « Je viens des arts martiaux et de la musique, avant de choisir le maloya pour chanter sur des sujets intimes et tabous ». Son écriture sauvage s’imprègne des langages accidentés ou des tics langagiers (…) et le chant d’Ann jaillit. Un chant qui plonge dans la réalité et n’a pas peur des ombres. »
Philippe Conrath

 

Ann O’aro chant, percussions – Bino Hoareau  percussions, chant – Teddy Doris trombone, chant.

www.runprod.com

À partir de 19h, soupe concoctée par Claire Dissez / Mother Cooker. 4 €